Installer une alarme : les précautions à prendre

Les systèmes d’alarme ont connu une large démocratisation et sont maintenant utilisés aussi bien par les professionnels que par les particuliers. En tout cas, l’alarme est l’un des meilleurs moyens qu’on peut utiliser pour renforcer la sécurité de votre maison ou de votre entreprise. Toutefois, pour qu’un dispositif d’alarme soit efficace, il faut faire attention à quelques points lors de son installation.

Principe de fonctionnement d’un système d’alarme

Il faut savoir que le système d’alarme existe actuellement en une très large variété de modèles. En revanche, leur principe de fonctionnement demeure à peu près le même.

En règle générale, un système d’alarme se compose d’un jeu de détecteurs (détecteurs volumétriques et détecteurs périmétriques) placés à des points stratégiques du local ou de l’espace à protéger. Ces détecteurs sont connectés à une centrale d’alarme qui est, comme son nom l’indique, une sorte de cerveau du système. Un dispositif de sirène alarme est aussi connecté à ladite centrale d’alarme. Ces différents accessoires peuvent communiqués entre eux soit via des câbles électriques (alarme filaire), soit à l’aide d’ondes radio (alarme sans fil).

Ainsi, lorsque les capteurs détectent des mouvements suspects (détecteurs de mouvements) ou des tentatives d’effractions (détecteurs d’ouvertures) dans leur champ de couverture, ils transmettent des signaux à la centrale d’alarme. Cette dernière va se mettre à analyser les signaux reçus et enclenche la sirène alarme pour donner l’alerte.

Certains systèmes d’alarme sont aussi couplés à un système de vidéo surveillance ou un à système de télésurveillance. Dans la première hypothèse, des caméras de surveillance sont installées à l’intérieur ou à l’extérieur du domaine protégé afin d’en optimiser la sécurité. Concernant la télésurveillance, il s’agit d’un système par lequel le dispositif d’alarme est connecté à une entreprise de sécurité dénommée « centre de télésurveillance ». Cette dernière se charge de surveiller à distance et en permanence les locaux qui lui sont connectés. Les signaux reçus par le système d’alarme lui sont envoyés instantanément pour que ses agents puissent prendre les mesures qui s’imposent suivant les circonstances (interpellation des intrus, appel des services de secours, etc.).

Quelques points à prendre en compte lors de l’installation des composantes de l’alarme

Vous devez toujours prendre quelques précautions essentielles lors de l’installation de votre système d’alarme. C’est notamment lors de la pose des différentes composantes du système que doivent être observées quelques règles.

Tout d’abord, concernant la centrale d’alarme, tâchez de l’installer à un emplacement de telle sorte qu’elle ne puisse pas être visible depuis l’extérieure (à travers une fenêtre par exemple). Par ailleurs, elle doit être installée au centre du dispositif pour assurer la bonne liaison avec les autres périphériques.

En ce qui concerne les capteurs, il faut distinguer entre les capteurs d’ouvertures ou détecteurs périmétriques et les capteurs de mouvements ou détecteurs volumétriques.

Pour les premiers, ils équipent les différents dispositifs d’ouvertures (portes ou fenêtre) qui donnent accès à un bâtiment ou à certains de ses pièces. Ainsi, privilégiez surtout les portes d’entrée ou les autres voies d’accès sensibles à votre logement ou votre espace de travail (fenêtres se trouvant à basse hauteur par exemple). Si vous choisissez d’équiper une ou plusieurs portes intérieures par ce type de capteur, assurez-vous surtout de le placer sur des pièces avec peu de passage domestique la nuit (cuisine, salle de séjour par exemple). Cela vous évitera de déclencher intempestivement votre alarme aux moindres passages.

Pour ce qui est des alarmes volumétriques, ce sont des dispositifs avec capteur infrarouge chargé de surveiller la présence d’un corps en mouvement (un intrus) dans un volume donné (une pièce ou un espace extérieur). Ils peuvent couvrir jusqu’à une distance de 13 m avec un angle de couverture variant entre 90 ° et 140 °. Veillez à les installer à un emplacement suffisamment haut pour garantir leur efficacité (2 m minimum). Les détecteurs de mouvements s’installent de préférence dans un angle, dans un passage obligé (couloir, séjour, etc.).