Cambriolage en France : une situation alarmante

Les cambriolages et les tentatives font de plus en plus parler d’eux, même si généralement son taux arrive à son maximum surtout pendant les périodes de vacances quand les maisons restent inoccupées pendant de longues durées. Ces deux fléaux doivent concerner n’importe qui parce qu’ils peuvent toucher autant les résidences principales que les résidences secondaires, maisons et appartements, grands et petits commerces. Bref, tout habitat susceptible d’abriter des objets de valeur risque de se faire cambrioler un jour et qui plus est, une maison cambriolée une fois risque plus d’en être victime ultérieurement.

Les cambriolages et tentatives en chiffres

Pas moins de 569 000 ménages déclarent avoir été victimes d’un cambriolage et/ou d’une tentative de cambriolage au cours de l’année 2017 dont 292 000 ménages réellement cambriolés au moins une fois. Cela dit, en moyenne, il y a donc une chance sur deux qu’une tentative de cambriolage en devienne vraiment un.

La situation a atteint un sommet pour l’année 2017 en ce qui concerne les attaques de résidences principales. On recense 624 000 cambriolages et tentatives de cambriolage à ce niveau. Pour avoir une idée de ce que cela représente réellement en termes de risque pour un foyer de se faire cambrioler ou subir une tentative, il faut comprendre que sur 1000 résidences principales, 11 ont donc connu un réel cambriolage. Le ratio est aussi le même pour les tentatives de cambriolage.

En ce qui concerne les résidences autres que les principales, les chiffres sont moins alarmants. Cependant, il est à noter qu’il est recensé pas moins de 34 000 déclarations de cambriolages (avec ou sans effraction) et de tentatives.

Les régions les plus exposées aux cambriolages

Pour avoir une meilleure idée de ce que représentent réellement les cambriolages, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, dont les zones géographiques. Selon l’ONRDP, pour les zones Ouest, Est, Sud-ouest et Bassin parisien, le taux annuel de cambriolages et de tentatives de cambriolage fluctue autour de 1 à 1.5 % alors que c’est nettement le double pour les zones Méditerranée, Nord, Centre-Est et Région Parisienne. Il faut garder en tête que la moyenne nationale est de 1.8 % soit 1 ménage sur 55 cambriolé pour l’année 2017.

Mode opératoire des cambrioleurs

Selon les faits rapportés, le mode opératoire privilégié des cambrioleurs est de passer par la porte d’entrée. Cambriolages et tentatives de cambriolages compris, il est rapporté que 64 % se sont passés au niveau de la porte d’entrée, 22 % par fracturation d’une fenêtre au moins et 17 % par escalade de clôture ou de balcon. Il est à noter que pas moins de deux tiers des cambriolages réussis sont perpétrés pendant que les résidents sont absents des lieux et que les bijoux et l’argent liquide sont l’objet de convoitise des cambrioleurs. Viennent après les matériels informatiques et appareils électroniques d’autres natures en passant par les cartes de crédit.

Prédispositions utiles

Au vu de la recrudescence de l’insécurité, tout un chacun doit s’armer comme il peut pour se prémunir de tels affronts. Non seulement vous perdez des objets auxquels vous tenez, mais aussi il y a risque de dégradations de matériels et l’addition risque vraiment d’être salée. Pour agir en conséquence, il ne faut pas lésiner sur les moyens pour apporter le plus haut niveau de sécurité possible à son domicile et pour avoir une bonne Assurance.