Quel type d’alarmes pour surveiller la nuit ?

L’installation d’un système d’alarme constitue une solution efficace pour améliorer de manière drastique la sécurité d’une propriété. Un système d’alarme a deux fonctions. La première est de surveiller une zone, un périmètre ou les différents accès à un bâtiment ou à une propriété. La seconde est de prévenir en cas d’intrusion. L’installation d’un système d’alarme permet donc de prévenir tout risque d’effraction. Les systèmes d’alarme doivent être choisis en fonction de vos besoins et de la configuration du lieu à surveiller et à protéger, mais aussi en fonction des périodes de la journée durant lesquelles vous avez besoin de plus de protection. Voici quelques conseils pour choisir un système d’alarme pour protéger efficacement votre propriété la nuit.

Une alarme sans fil : idéale pour une surveillance de nuit

Il existe deux principaux types d’alarme. À savoir : les alarmes sans fil et les alarmes filaires. Les alarmes sans fil sont plus faciles d’installation que les modèles filaires. Pour des installations complexes, ce type de système d’alarme est donc à privilégier.

En effet, le câblage d’un système d’alarme sans fil est beaucoup plus simple à réaliser que celui d’un système filaire. Ce qui rend les systèmes d’alarme sans fil parfaitement adaptés pour une surveillance de nuit. En effet, avec un système d’alarme sans fil, vous pourrez plus facilement intégrer un plus grand nombre d’éléments à votre système.

Quel type d'alarmes pour surveiller la nuit ?

Vous pourrez ainsi équiper plusieurs accès de votre domicile ainsi que davantage de zone et de même l’intégralité du périmètre de votre propriété sans devoir effectuer de lourds travaux. Les systèmes d’alarme sans fil son aussi beaucoup plus sécuritaire. En effet, la communication entre les différents éléments de ce type de système s’effectuant par liaison radio, wifi ou par le réseau GSM, le risque de leur désactivation par des individus mal intentionnés est minime. En effet, avec un système d’alarme filaire, il suffira aux malfrats de couper le câble des différents composants pour les neutraliser.

Les différents types de détecteurs 

Les systèmes d’alarme se caractérisent également par le type des capteurs qu’ils comprennent. Les capteurs ont pour rôle de détecter la présence d’intrus. Pour ce faire, il convient de les choisir adaptés à la configuration de votre domicile. Il existe 3 types de capteurs en ce qui concerne les systèmes d’alarme. À savoir : les détecteurs de mouvements, les contacteurs d’ouvrant et les capteurs de vibrations. Pour une protection optimale en période nocturne, il convient d’intégrer ces trois types de capteurs à votre système d’alarme.

Les détecteurs de mouvements s’activent lorsqu’un intrus passe dans leurs champs. Grâce à la technologie infrarouge qu’ils embarquent, les détecteurs mouvements sont capables de repérer un intrus, même dans le noir complet. Les détecteurs de mouvements sont à placer en hauteur pour maximiser leur champ. Veillez toutefois à les placer dans des zones inaccessibles à vos animaux de compagnie, pour éviter de les déclencher de manière intempestive. En intérieur, la place idéale d’un détecteur de mouvement est dans un angle de la pièce en hauteur.

Les contacteurs d’ouvrant ont pour fonction de sécuriser les points d’accès de votre maison : portes, fenêtres, portails, … Les contacteurs d’ouvrants jouent donc un rôle de protection périmétrique. Les contacteurs d’ouvrant, lorsqu’ils sont actifs, se déclenchent en cas d’ouverture. Permettant ainsi de vous prévenir en cas de réelle intrusion. Les contacteurs d’ouvrant sont à placer du côté opposé des gonds de vos fenêtres et de vos portes.

Les capteurs de vibrations sont complémentaires aux contacteurs d’ouvrant. En effet, le contacteur d’ouvrant permet de vous prévenir en cas d’ouverture d’un des accès de votre maison, tandis que les capteurs de vibrations ont pour rôle de vous prévenir en cas d’activité suspecte. En effet, les capteurs de vibrations permettent de détecter les vibrations provoquées par le crochetage d’une serrure par exemple ainsi que ceux engendrés par le bris d’une vitre.